Ferme fortifiée des Girodeaux

Ferme fortifiée des Girodeaux

A Chemilly, en limite de la commune de Bressolles, subsiste une demeure du XVIIème siècle. Elle date de 1662 début du règne de Louis XIV.
Toujours debout, comme une sentinelle au bord de l’Allier, elle représente la ferme fortifiée de l’époque. En 1466, il existait, près des grèves à Bressolles et Chemilly, des terres tenues à cens(1) perpétuel par plusieurs membres de la famille Girodeaux.
En 1474, Jean Girodeau habitait Moulins tout en touchant les redevances des terres de Bressolles. Ce dernier devait être un riche bourgeois, possédant à la fin du XVème siècle la maison de Moulins dite des Moynes et la plupart des immeubles de la petite rue qui s’appelle encore aujourd’hui rue Girodeau.
L’élément architectural le plus intéressant des Girodeaux, est la petite chapelle, autrefois surmontée d’un clocheton en bois qui a disparu au fil du temps. Sur l’élégant portail construit en pierre d’Apremont-sur–Allier (commune de la Nièvre) est indiquée une date « 1662 ».
La maison de maître fut bâtie en même temps. C’est un rez-de–chaussée avec une porte surmontée d’un « oeil de boeuf » d’une facture soignée et des chambres ornées de cheminées du XVIIème siècle.
Le château des Girodeaux est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du 14 Juin 2002.
(1) Le cens et la censive sont deux termes liés à la structure économique de systèmes politiques féodaux : Le cens désigne une redevance « payer le cens ».
Edifice classé au titre des monuments historiques en 2002