Château des Ramillons

Château des Ramillons

Vers la fin du XVIème siècle, vivaient Gabriel Châtelain et Pierre Ramillon qui ont donné leurs noms aux lieudits Châtelaines et aux Ramillons (origine du terme Rameaux, Ramilles, Ramillons).
En 1633, siégeait une communauté agricole composée de Gilbert Ramillon, chef de Nicolas, Jean Belin et Gilbert Secrétain, tous laboureurs de la paroisse de Bressolles.
A l’époque, la propriété se composait d’une maison de maître sans tour, avec rez-de-chaussée servant d’habitation et surmontée d’un vaste grenier à foin. Des bâtiments agricoles groupaient les écuries à chevaux et à vaches et les chambres à four.
Trois bouches à four existent toujours, placées côte à côte, une pour le gibier, une pour le pain et la dernière pour la pâtisserie.
Les bâtiments actuels, logis communs, sont de formes rectangulaires relativement peu élevés. A l’un d’eux est adossée une belle chapelle seigneuriale de style néo-roman. Un pavillon rectangulaire à quatre niveaux se termine par un étage en forme d’oriol largement ouvert sur l’extérieur. Une tour ronde fait le pendant au deuxième pignon du corps principal. Les actes les plus anciens datent de 1606.
Le 9 janvier 1844, Adolphe Olivier fait l’acquisition de la propriété où il s’installe le 11 novembre de la même année.
En 1867, une orangerie est créée, puis transformée en 1891 en chapelle. Le fronton est orné d’une croix datant du XIème et XIIème siècle provenant du prieuré de la forêt de Moladier.
En 1888, Monsieur Ernest Olivier, entomologiste et botaniste français, fonda la Revue scientifique du Bourbonnais encore éditée à ce jour.